Privé
Accueil > Célébrations et Sacrements > Pèlerinages paroissiaux

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous


Pèlerinages paroissiaux

6ème pèlerinage : Rome du samedi 22 au mercredi 26 octobre 2016

En 2016, la paroisse a organisé, à l’occasion de l’Année de la Miséricorde, un pèlerinage à Rome.

Il a conduit les pèlerins en premier lieu au sanctuaire de Notre-Dame du Bon Conseil à Genazzano où l’icône est apparue le 25 avril 1467. Puis ils se sont rendus à Rome pour franchir la Porte Sainte de la Miséricorde de chacune des quatre basiliques majeures, visiter une catacombe et renouveler leur baptême au baptistère de Saint Jean de Latran. Ils ont également assisté à l’audience papale du mercredi.

Vous pouvez découvrir de nombreuses photos de ce pèlerinage dans l’album photo du site.

Dominique, l’une des pèlerines témoigne :
Partir en pèlerinage à Rome, c’est quitter nos lieux quotidiens, nous laisser interpeller par la vie des chrétiens martyrs qui nous ont précédés et rencontrer l’Eglise bien vivante. En cette année jubilaire nous sommes appelés à prier pour les chrétiens d’aujourd’hui (particulièrement les Chrétiens d’Orient) dans une démarche de conversion et à redire notre Foi.
Pour notre première messe et passage d’une porte sainte, nous sommes partis à Genazzano au Sanctuaire de la Mère du Bon Conseil. La tradition populaire raconte que l’image de la Vierge fut transportée par les Anges le 25 avril 1467 pour la soustraire aux profanations des infidèles albanais et réapparut sur le mur en construction de l’église. L’icône sur l’autel nous montre La Madone qui se tourne moitié vers son fils, source d’énergie, moitié vers les fidèles pour transmettre force et lumière à tous ceux qui désirent rencontrer la Miséricorde dans leur vie.
Revenus à Rome, nous avons marché, en priant, sur la Voie Appia, au milieu des pins et des cyprès, émus d’avancer sur les pas de Saint Paul et ceux du Christ qui y rencontra Saint Pierre fuyant Rome.
Le lendemain, après le passage de la porte sainte à la Basilique Saint Pierre, nous avons assisté à une messe devant le tombeau de Saint Jean-Paul II, situé sous l’autel. Nos prières ont été portées par l’audace et l’esprit d’ouverture de ce pape. Puis, au château Saint-Ange, au bord du Tibre, on a pu admirer, du haut de ses remparts, tous les clochers de Rome. Surmontée par l’Archange Michel, ce monument servi de forteresse protégeant le Vatican. De retour à Saint-Pierre, nous nous sommes recueillis sur la tombe de Pierre, qui fut exécuté en ce lieu, plongés au cœur de l’histoire de l’Eglise !
En début de semaine, la visite de la catacombe de Saint Sébastien (qui aida la ville de Rome) nous a fait mémoire de la vie, de la foi et de la mort des premiers chrétiens martyrs. Puis, à l’église Saint Jean de Latran, cathédrale de Rome, où se tinrent 5 conciles, nous avons admiré les statues des 12 apôtres entourant Jésus ainsi que la mosaïque de l’Abside (avec la Vierge, Pierre, Paul, François d’Assise, Antoine de Padoue). C’est une méditation sur l’Eglise apostolique à travers les âges.
A la Scala Santa, escalier original que Jésus gravit dans la maison de Pilate, ce fut la montée des marches qui soutint notre prière. Suivit un moment intense de partage de notre foi au Baptistère Saint Jean (lieu du premier baptistère romain), où nous avons renouvelé les vœux de notre baptême.
Le mardi, visite de l’église Sainte Croix de Jérusalem, l’une des sept églises de pèlerinage, consacrée comme maison des reliques de la passion (la Sainte Croix) ramenées par Sainte Hélène de Constantinople. Puis ce fut le temps de la sainte messe à l’église Sainte Marie Majeure, propriété du Vatican, qui conserve plusieurs fragments du bois du saint Berceau. C’est la plus ancienne église romaine consacrée à la Vierge Marie.
Une marche dans la Rome Baroque nous conduisit :
- à l’église de la Trinité des Monts surplombant la place d’Espagne. Construite à la demande du Roi de France, Charles VIII, elle demeure l’une des églises françaises de Rome.
- à la célèbre Fontaine de Trévi. Autour de l’immense statue de Neptune, les quatre saisons.
- au Panthéon, appelé aussi église Sainte Marie des Martyrs.
- à la très belle Place Navone.
- en l’église Saint Louis des Français, où trois grandes œuvres du peintre Le Caravage décorent la cinquième chapelle. Cette église est celle de la communauté française à Rome.
Le soir, après un moment festif au cours du dîner, une veillée nous a réunis dans la petite église de St Nicolas des Lorrains. Chacun a pu partager un moment fort, se confesser et prendre conscience que ce que nous pouvons construire ensemble est tellement plus grand, plus beau que ce que nous sommes à peine capable d’accomplir seuls ou divisés.
Avant de quitter Rome, nous avons pu rencontrer notre pape François. Une foule immense, sur la place Saint Pierre, aux cris de « Viva el Papa », nous a confortés dans notre unité et notre désir de solidarité. Puis ce fut notre dernière messe, à l’église Saint Paul hors les murs. On a pu y faire mémoire de Saint Paul qui a porté la foi dans le monde entier en nous montrant le chemin de l’évangélisation. A l’intérieur, 36 fresques représentent la vie de Saint Paul et 267 médaillons sont les portraits des papes. Sous l’arc triomphal, la tombe de Saint Paul avec les chaînes qui le retenaient prisonnier.
Ce pèlerinage, qui a rassemblé 33 paroissiens ou amis de la paroisse, a été fortifié par les homélies fortes et puissantes du Père Franck. Grâce à ces moments d’intense spiritualité, nous rentrons tous transformés et remplis de courage pour vivre et transmettre notre foi.

PDF - 2.7 Mo
Programme détaillé du pèlerinage à Rome en 2016