Privé
Accueil > Vie de la paroisse > La paroisse et le quartier > Dieu se fait petit enfant

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

Dieu se fait petit enfant

Comme chaque année, la fête de Noël va apporter un temps de douceur au cœur de l’hiver, au cœur du monde parfois bien froid des hommes toujours en conflit les uns avec les autres. À Noël, tout semble s’arrêter, pour les chrétiens, les hommes des autres religions et aussi ceux qui ne croient pas.

Car Noël, c’est la fête de la paix. Mais que se passe-t-il donc qui soit plus puissant que les armes et les querelles ? Noël n’est pas un conte de fées. Tout d’abord parce que nous sommes faits pour la vérité et ensuite parce que la réalité dépasse parfois en beauté la fiction ; c’est le cas du mystère que nous célébrons en cette nuit de Noël.
En effet, nous ne nous contentons pas de nous apitoyer sur un nouveau-né bien réel, qui vient au monde dans une extrême pauvreté, rejeté loin de sa terre, qui va devoir fuir bien vite la persécution de la jalousie, et de l’orgueil. Les enfants qui souffrent dans le monde sont hélas nombreux et nous ne pourrons jamais accepter l’inacceptable.
Mais l’enfant de Bethléem ne nous fait pas nous désintéresser des autres, bien au contraire ! En le contemplant, c’est tous ceux qui souffrent que nous regardons davantage. Et ceux qui souffrent, c’est aussi nous tous ! Oui, nous avons, je crois, perdu la clef qui ouvre la porte du bonheur à l’humanité. « Le cœur de l’homme est compliqué et malade ». Pourquoi notre monde qui veut se passer de Dieu va-t-il si mal ? L’enfant de la crèche apporte une réponse, il est LA réponse ! La naissance de Jésus, Dieu fait homme, nous rappelle que Dieu s’est penché sur notre monde parce qu’il aime chacun et chacune d’entre nous sans exception à un point que nous ne pouvons pas imaginer.
Il se penche sur nous en envoyant son Fils pour nous sauver, c’est-à-dire nous guérir en nous faisant déjà goûter la paix du cœur. Dans ma vie de prêtre, je constate chaque jour avec émerveillement que Dieu est capable d’apporter paix et bonheur au cœur de l’être humain. Comme je voudrais que chaque habitant de notre paroisse connaisse cette joie profonde plus forte que toutes nos épreuves. Je vous assure de ma prière et souhaite à chacun et chacune d’entre vous un très joyeux Noël !

Père Franck Zeuschner, sv
votre curé