Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > Sans Lui, nous ne pouvons rien faire

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

Sans Lui, nous ne pouvons rien faire

Nous arrivons déjà au cinquième dimanche de Pâques où nous entendons le beau passage où Jésus, la veille de sa passion, livre son cœur à ses amis. Ce sont les dernières paroles de Jésus qu’il nous faut recueillir avec soin et empressement. Jésus nous offre cette belle image, cette belle allégorie de la vigne pour nous faire comprendre à quel point il tient à nous et également à quel point il nous faut également tenir à lui pour vivre et porter du fruit.

Il nous dit tellement de choses profondes et encourageantes dans ces quelques versets : tout d’abord que notre vie est faite pour porter du fruit. « Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous donniez beaucoup de fruit. » Oui toute vie est appelée par Dieu à être féconde, mais Jésus nous livre également le secret de cette fécondité, le secret d’une vie réussie. Il nous faut demeurer en lui, avoir à cœur de rester continuellement avec celui qui habite en nos cœurs depuis le jour de notre baptême.

Mais que signifie pour nous demeurer en lui ? Pourquoi ne pas prendre quelques instants cette semaine pour nous poser la question ? Nous avons vécu un temps fort pendant le carême en faisant davantage de place à Dieu en nous, pourquoi ne pas continuer à le laisser demeurer en nous pour être davantage avec lui. Nous savons bien que la prière, le sacrement du pardon reçu plus régulièrement, la communion fructueuse et l’attention aux autres nous font demeurer dans le Christ et nous remplissent de joie profonde.

Dieu nous livre la clef d’une existence humaine réussie et nous cherchons souvent ailleurs le secret du bonheur. Ce Dieu qui est pourtant plus grand que notre cœur comme nous le rappelle saint Jean dans la deuxième lecture, ce Dieu qui aimerait tant que nous ayons le cœur en paix.

Alors, tout au long de cette semaine, faisons attention et prenons soin de cette présence de Dieu au plus profond de nous-mêmes.

Père Franck Zeuschner, sv