Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > Retour sur notre Fête Patronale

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

Retour sur notre Fête Patronale

Extraits de l’homélie pour la fête de Notre Dame du bon Conseil,
le 26 avril dernier

Je regardais une des nombreuses représentations de ND du bon Conseil. L’Enfant-Jésus a les yeux braqués sur sa mère. Elle, a les yeux fermés, ou plutôt baissés sur son Fils dont le visage est un peu plus bas que le sien. Elle tient Jésus dans ses bras avec amour.

Et puis, il y a les mains de Jésus, ses mains qui seront un jour transpercées par les clous. Aujourd’hui elles ne sont pas attachées, elles sont libres et elles sont sur Notre Dame. La main droite de l’Enfant-Jésus enlace le coup de sa maman, et sa main gauche est accrochée à l’encolure de sa robe. Sans parler de sa joue, tout contre la joue de Notre Dame. Cela ne vous dit pas de vous retrouver ainsi à la place de Jésus dans les bras de Marie ? Car Notre Dame pose le même regard d’amour sur chacun, chacune d’entre nous, nous qui sommes aussi ses enfants et voilà qui est consolant. Jésus nous confie à Marie pour être notre guide sur notre chemin vers Lui.

Qui mieux qu’elle en effet pourrait-être notre conseillère tout au long de notre vie ? Elle qui a accompagné le Christ tout au long de son séjour terrestre, qui a recueilli toutes ses pensées. Et cela non pas 3 ans comme pourraient s’en targuer les apôtres, mais durant 33 ans, de l’Annonciation à l’Ascension. (…)

C’est elle la protectrice et la patronne de cette paroisse, de ses œuvres, des patronages. Sachons remercier Notre Dame de tout ce qu’elle nous donne, mais sachons aussi ne pas avoir peur de lui demander beaucoup. Confions-lui toutes les personnes de notre quartier, les jeunes, les malades, les familles, les Religieux de saint Vincent de Paul. Demandons-lui ou plutôt, continuons de lui demander de saintes vocations et peut-être en ce moment tout particulièrement des prêtres qui prennent un jour la suite de ceux qui sont là pour vous aujourd’hui. (…)

Père Franck Zeuschner, sv