Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > Que votre lumière brille

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

Que votre lumière brille

« Que votre lumière brille devant les hommes :
alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.
 »

Jeudi dernier, nous avons célébré la Fête de la Présentation de l’Enfant Jésus au Temple de Jérusalem, 40 jours après sa naissance. Nous nous rappelons des paroles que le vieillard Siméon a prononcées à ce moment-là osant appeler ce petit garçon d’un mois et demi la « Lumière pour éclairer les nations ». Cette lumière était sans doute cachée à ce moment-là, même si une grâce émanait déjà de l’Enfant-Dieu.

Après 20 siècles, nous savons que le vieillard disait vrai. Jésus est la lumière du monde. Le jour de notre baptême, notre parrain ou nous-même avons reçu cette lumière transmise du cierge pascal, figurant le Christ ressuscité. Oui, le baptisé est devenu lui-même lumière. C’est le sens des paroles de Jésus dans l’évangile de ce dimanche.

Mais qu’est-ce à dire ? Sûrement pas une invitation à se promener dans la rue en se répétant : « Je suis une lumière, et les autres n’ont vraiment pas de chance ». Ce serait bien mal comprendre les paroles que Jésus nous redit en ce dimanche.

Relisons le prophète Isaïe : « Ainsi parle le Seigneur : Partage ton pain avec celui qui a faim, accueille chez toi les pauvres sans abri, couvre celui que tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable. Alors ta lumière jaillira comme l’aurore, et tes forces reviendront vite. » C’est dans le don de nous-mêmes aux autres, et plus particulièrement aux plus pauvres, que nos vies trouveront toute leur dimension, leur fécondité et seront transfigurées. C’est en nous abaissant vers le faible, en nous mettant à son service, que le Seigneur nous élèvera et embrasera nos existences. La flamme n’est pas qu’un beau symbole, c’est une réalité et Dieu veut vraiment embraser nos existences au feu de son amour. « Si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi. »

Acceptons simplement de nous mettre en route, de nous remettre en route pour ne pas négliger le plus pauvre vers lequel le Seigneur nous envoie. Certes nous ne pouvons pas tout faire ni sauver toutes les misères du monde, mais nous pouvons quand même faire quelque chose, et poser un acte de miséricorde. Nous soulagerons notre prochain et ferons resplendir dans notre cœur la lumière du Christ.

Père Franck Zeuschner, sv