Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > Prier pour nos prêtres

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous


Prier pour nos prêtres

Le quatrième dimanche de Pâques, chaque année, l’Église met sous nos yeux la belle image de Jésus-Christ, Bon Pasteur. En effet, l’apôtre saint Jean, dans le chapitre 10 de son évangile, nous fait entendre Jésus qui souhaite se présenter ainsi à nous. Cette image peut nous paraître naïve, mais nous sommes pourtant invités à l’accueillir avec simplicité. Le Christ ne cherche pas à nous dominer. Il nous aime, Il veut nous donner la Vie éternelle, nous guider vers le bonheur.

Cette image des petites brebis guidées par un bon berger est présente à plusieurs endroits de la sainte Écriture. Comment oublier le célèbre psaume 22 : « Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. » Puisse cette image être éloquente pour nous, nous montrer toujours davantage le visage de l’amour miséricordieux du Père pour chacun de nous.

Jésus est en quelque sorte le seul Berger, ne serait-ce pas Lui et lui seul qui répond totalement à la promesse du Seigneur faite au prophète Jérémie : « Je vous donnerai des pasteurs selon mon cœur. » ? (Jérémie 3v15)

Ce Bon Berger, a pourtant voulu choisir d’autres petits bergers pour le seconder, pour Le rendre présent. Lui qui n’avait pourtant besoin de rien, ni de personne, a voulu avoir besoin des hommes. Il a choisi des pécheurs pour déverser sa miséricorde sur le monde. Quelle folie ! Mais c’est la folie de son Amour pour les hommes et les femmes de toutes les époques et de toutes les nations. Depuis le soir de Pâques où il souffla sur les apôtres encore tremblants de peur des événements de l’avant-veille, les évêques et les prêtres nous donnent la Vie éternelle que Jésus apporte au monde par sa mort et sa résurrection.

A Paris, reconnaissons-le, nous avons du mal à réaliser le manque cruel de prêtres pour l’Église. Et pourtant ! Qu’il nous suffise de comparer le nombre d’ordinations pour le diocèse en un an et le nombre de prêtres qui meurent durant cette même période. Ce rapport doit être de un à cinq en étant bienveillant. Alors, comme Jésus nous y invite, il nous faut vraiment prier pour nos prêtres. Pour ceux que le Seigneur nous enverra demain d’abord, mais aussi pour ceux qu’Il nous donne aujourd’hui, sans oublier ceux qu’il a déjà mis sur notre route par le passé. Oui nous avons besoin de votre prière afin de remplir de notre mieux la mission que Jésus nous confie et qui est bien au-delà de nos pauvres forces.

Un grand merci à tous !

Père Franck Zeuschner, sv