Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > Pour t’aimer sur la terre, je n’ai rien qu’aujourd’hui !

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

Pour t’aimer sur la terre, je n’ai rien qu’aujourd’hui !

Vous connaissez sans doute cette phrase issue d’un poème de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Cette âme de feu nous invite à ne pas attendre, à aimer Dieu de tout notre cœur aujourd’hui, ici et maintenant :

«  Ma vie n’est qu’un instant, une heure passagère
Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit
Tu le sais, ô mon Dieu ! pour t’aimer sur la terre
Je n’ai rien qu’aujourd’hui ! ...
 »

Les lectures que la liturgie nous offre en ce dimanche nous invitent de la même manière à ne plus tarder pour prendre notre vie chrétienne au sérieux, pour la vivre de tout notre cœur, de toutes nos forces. Jésus nous laisse avec cette phrase fulgurante : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! » Quelle phrase mystérieuse où il pourrait sembler que le projet de Dieu puisse être en quelque sorte retardé. En effet, ne sommes-nous pas souvent des obstacles, des écrans, au projet d’amour de Dieu sur le monde et sur nous ? L’auteur de la lettre aux Hébreux nous le rappelle : « Débarrassons-nous de tout ce qui nous alourdit, et d’abord du péché qui nous entrave si bien. »

L’exemple du prophète Jérémie, en butte à la persécution, parce que les paroles qu’il annonce ne plaisent pas, nous rappelle qu’être disciple du Christ n’a jamais été bien populaire. Les apôtres de toutes les époques ont ainsi cherché à plaire à Dieu plutôt qu’aux hommes. Le Christ a toujours été et restera toujours signe de contradiction. Essayons de marcher davantage sur ses traces.

« Si vous êtes ce que vous devez être, vous mettrez le feu au monde. » nous dit sainte Catherine de Sienne. Notre monde a tant besoin de ce feu, n’allons pas en douter ; feu qui éclaire par Celui qui est la lumière du monde, feu qui réchauffe les cœurs froids et engourdis.

Père Franck Zeuschner, sv