Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > Pour les malades …

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

Pour les malades …

Au cœur de l’hiver, nous célébrons chaque année, le 11 février, la belle fête de Notre-Dame de Lourdes. C’est en effet la froidure de février 1858 que Notre Dame a choisie pour apparaître à la jeune Bernadette Soubirous.

Depuis, nous le savons, les foules ne cessent d’affluer du monde entier pour demander la santé de l’âme et du corps. C’est pour cette raison que ce jour est devenu la journée mondiale des malades. N’oublions pas nos frères et sœurs malades dans nos prières, mais aussi ne les oublions pas dans notre vie de tous les jours, dans notre quartier, notre immeuble, notre paroisse. Ils souffrent à côté de nous ! Ne fermons pas nos yeux, nos mains et nos cœurs à ces préférés du Seigneur … et si nous sommes en bonne santé aujourd’hui, nous aimerons demain que nos frères nous témoignent cette charité du Christ.

Mais au-delà de la maladie du corps, ne sommes-nous pas tous des malades de l’âme ?

L’Évangile de ce dimanche évoque la lèpre, terrible mal qui anesthésie le corps pour mieux le détruire progressivement, maladie qui est image de cette maladie de l’âme qu’est le péché …

À quelques jours du Carême, nous sommes invités à regarder honnêtement nos vies pour reconnaître que nous avons tous besoin d’un médecin pour notre âme, d’un Sauveur. « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin d’un médecin, mais les malades. » Jésus insiste pour nous rappeler qu’il n’est pas venu pour les justes (ceux qui estiment pouvoir se passer de Dieu) mais pour les pécheurs et les malades que nous sommes.

Alors, prenons un bon départ pour ce Carême. Prenons quelques instants pour choisir quelques efforts qui ne peuvent nous faire que du bien, venons tous nous faire imposer les cendres mercredi et commencer ensemble ce temps de préparation à Pâques. Oui, avec toute l’Église, les yeux fixés sur Jésus Christ, entrons dans le combat de Dieu !

Père Franck Zeuschner, sv