Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > Magouilleur du Ciel

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

Magouilleur du Ciel

Je n’ai jamais été très débrouillard … Au supermarché, quand je fais les courses (oui cela m’arrive !), après mûre réflexion, j’ai toujours le chic pour me diriger vers la seule caisse qui, en fin de compte, se montrera la plus lente de toutes, et les autres personnes qui se trouvaient initialement derrière moi se retrouvent finalement devant … A un péage autoroutier, sur les files du périphérique, c’est la même chose ! C’est peut-être pour cela d’ailleurs que le Seigneur m’a plutôt conseillé de me mettre au scooter !

L’Évangile de ce jour nous présente, pardonnez-moi l’expression, un magouilleur de première classe. Il est fort tout de même ! Ce fainéant va enfin se mettre à l’ouvrage, non pas pour le bien, mais pour assurer ses arrières en trompant son maître une dernière fois. Mais le plus surprenant reste à venir. En effet, Jésus nous donne cet homme en exemple, cette crapule ! Regardons de plus près.

Ce n’est pas l’escroquerie que Jésus loue bien évidemment, c’est la ruse incroyable de cet homme pour arriver à ses fins. Si nous pouvions être aussi débrouillards pour obtenir les biens du ciel ! Ces biens qui sont les vraies valeurs.

Jésus nous met également en garde sur l’usage que nous faisons de l’argent. Reconnaissons-le, nous y sommes tellement attachés. N’y mettons pas notre cœur, l’argent nous sert mais si nous ne faisons pas attention, c’est nous qui finirons par le servir. Consacrer sa vie à « faire de l’argent », c’est faire fausse route. C’est aussi grave que l’idolâtrie que les prophètes ont tellement pourchassée. Dans la phrase « Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent », le mot « servir » a un sens religieux, bien sûr.

Cet Évangile nous est justement offert pour que nous acceptions d’examiner quelle place l’argent tient dans notre cœur. Sommes-nous généreux ? Le sommes-nous suffisamment ? Je sais bien que ces questions nous gênent et que nous n’aimons guère réfléchir à ce sujet. Mais l’Évangile nous encourage à ne pas nous tromper de cible. Aucun défunt n’emporte avec lui, dans l’au-delà, sa fortune. « Un linceul n’a pas de poche » dit le proverbe.

Père Franck Zeuschner, sv