Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > M’aimes-tu vraiment ?

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous


M’aimes-tu vraiment ?

C’est la question que pose Jésus ressuscité à Pierre, dans l’évangile de ce dimanche. Le triple reniement de Pierre n’est pas si loin. A n’en pas douter, Pierre porte dans son cœur cet épisode comme un poids énorme. Jésus en lui demandant par trois fois : « M’aimes-tu ? » va lui offrir la possibilité d’exprimer son amour pour le Christ qui n’est pas léger. Comme elle est belle cette scène, où la tendresse de Dieu, sa miséricorde envers le pécheur se manifeste ! Vraiment, Dieu est plus grand que notre cœur !

Ce dimanche, en notre paroisse, grande joie ! Tout d’abord parce que ce dimanche comme chaque dimanche nous célébrons la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ. En effet, le matin de Pâques est vraiment la source de toutes les autres joies. Le message central de l’évangile est bien que Jésus a triomphé du tombeau. « Lui qui était mort est vivant, Alléluia ! ». Cette joie se répand tout particulièrement sur notre paroisse en ce dimanche où Nathalie, catéchumène depuis plus de deux ans, va recevoir les sacrements de l’Initiation chrétienne : Baptême, confirmation et eucharistie. A la suite de nos 5 adultes qui ont reçu ces sacrements dans la nuit de Pâques, elle a rencontré Jésus et a commencé à réaliser l’Amour fou que Jésus lui porte Elle veut répondre à la question qu’il nous pose à tous et à toutes ce matin : « M’aimes-tu ? »

« Oui Seigneur je t’aime tu le sais ! Tu sais que je ne t’aime pas assez, que je ne pourrai jamais t’aimer comme toi tu m’aimes, tu sais que je veux aussi t’aimer toujours davantage mais je ne peux me passer de toi. »

La vie chrétienne n’est pas autre chose qu’une histoire d’amour, peut-être même une des plus belles de toutes. Que les nouveaux baptisés de Pâques et cette vingtaine d’enfants et d’adolescents qui font aujourd’hui leur deuxième étape vers le baptême nous aide à ne jamais l’oublier ou à le redécouvrir.

Père Franck Zeuschner, sv