Privé

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous


Le bon combat

Les éducateurs de tous les temps ont toujours passé leur temps à apprendre aux enfants qu’il n’est pas bien de se battre. Le temps du carême dans lequel nous sommes entrés, avec toute l’Eglise, mercredi dernier, ne nous dit pas autre chose, nous invitant à prendre toujours davantage Jésus Christ comme modèle, lui qui est doux et humble de cœur.

Le chrétien est en effet toujours invité à être artisan de paix, cependant il n’est pas pacifiste. L’attitude de Jésus dans cet évangile de sa triple tentation au désert, que nous réentendons chaque premier dimanche de carême, nous invite à un véritable réalisme spirituel : la vie chrétienne n’est pas un long fleuve tranquille, elle est une vie de combat, de lutte. Il ne s’agit pas de combattre ceux qui ne partageraient pas nos convictions ou notre foi, il s’agit de combattre au plus intime de nous-mêmes ce qui tente de nous éloigner de Dieu. Il s’agit également de ne pas se laisser faire face à l’Ennemi, le démon, dont parle notre évangile et qui est présent dans toute l’Ecriture sainte. Voir le diable partout n’est pas une bonne chose, mais ne le voir nulle part n’est pas une attitude meilleure.

« Mais Père, pourriez-vous me dire, comment combattre le Mal ? » Ses quelques apparitions dans la Bible, bien suffisantes d’ailleurs, nous disent comment le combattre efficacement. Le démon est malin, c’est même un de ses nombreux noms. Ne jouons pas au plus intelligent avec lui. Notre force avec lui, c’est la fuite, pour nous réfugier dans les bras et le cœur de Jésus Christ. Connaître ses limites est une grande sagesse. Et puis la meilleure façon d’en être délivré c’est de soigner, d’entretenir notre relation amicale, aimante avec le Christ. Le saint curé d’Ars aimait encourager ses paroissiens à tout faire pour fuir les occasions de péchés. Toutes ces situations dans lesquelles nous nous mettons, et que nous pourrions assez facilement éviter, qui nous fragilisent et nous conduisent parfois immanquablement à la chute.

Mais ne nous décourageons pas, et ne confondons surtout pas la tentation et le péché, le Seigneur voit nos efforts, nos combats et Il voit qu’ils émanent de notre cœur et de notre amour pour lui. Ce qui est important c’est de ne pas refuser le combat en nous laissant faire, car nous risquerions de ressembler à la tristement célèbre chèvre de Monsieur Seguin qui préfère se laisser dévorer par le loup plutôt que de continuer à le combattre.

Au désert, Jésus Christ a triomphé de Satan, mais sa victoire est aussi la nôtre. Nous ne sommes plus seuls et le Christ combat avec nous pour nous donner la victoire !

Père Franck Zeuschner, sv