Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > La maison du Bon Dieu

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

La maison du Bon Dieu

Le vertige de la page blanche … il paraît que les écrivains et les journalistes de profession le connaissent bien. Pour moi qui n’en suis pas, ce ne serait pas du vertige mais de la paralysie si le sujet - notre paroisse et notre patronage - ne m’était aussi familier et aussi cher.

Bien que les mots ne soient pas les ennemis des photos, entre le poids des uns et le choc des autres, j’ai choisi mon camp : la vidéo. S’il est vrai qu’aujourd’hui on est mieux compris quand on donne à voir que quand on donne à lire, les images que je vous propose pourraient se passer de commentaires mais si « ça va sans dire », ça ira mieux en le disant. Personnellement, je n’ai pas encore définitivement troqué mon stylo contre un camescope. Voilà pourquoi j’ai fait le gros effort d’écrire ces quelques mots (qui, je l’espère ne sont pas des maux) pour vous présenter ces quelques images (qui, je l’espère, sont sages).

D’ailleurs un proverbe dit : « quand le sage montre le ciel du doigt, l’imbécile regarde le doigt ». Mon souhait est que vous regardiez ce film moins pour ce qu’il est (sauf si vous me reconnaissez le talent d’un nouveau Spielberg !!!), que pour ce qu’il montre : le message qui est derrière les images. Et d’abord ceci que j’ai toujours eu à l’esprit en filmant : la paroisse, c’est le creuset où se forgent les vertus chrétiennes ; le patronage, c’est l’atelier où l’on apprend à pratiquer ces vertus.

Si l’on a le sentiment que dans ce petit film, je prêche pour ma paroisse, eh bien on a raison de le penser, et moi j’ai de bonnes raisons de croire que je ne prêche pas dans le désert. Car la paroisse, c’est beaucoup plus que la paroisse. C’est le port d’attache de la communauté chrétienne.

La paroisse, ce sont non seulement des prêtres et des laïcs qui guident le troupeau sur le bon chemin, mais ce sont tous les bénévoles, hommes et femmes de bonne volonté qui donnent sans compter leur temps et leur énergie pour diffuser la bonne parole.

La paroisse, c’est l’enseignement du catéchisme, l’école de la foi, de la morale et des sacrements chrétiens. C’est le dévouement des catéchistes qui ont la responsabilité d’ouvrir les jeunes intelligences à la dimension spirituelle et à l’histoire sainte.

La paroisse c’est la solidarité dont l’une des manifestations est la Vente de Charité où comme au Bazar du même nom, on trouve tout, les nourritures terrestres et les nourritures spirituelles, où l’on rencontre tout le monde et où les marchands sont dans le temple sans espoir d’y gagner un sou.

La paroisse c’est encore la banque alimentaire pour les familles nécessiteuses où l’on pratique la multiplication des pains face à la multiplication des pauvres.

Enfin, la paroisse, c’est le patronage. Si l’école forme les esprits, le patronage éveille les âmes.

A l’âge où tant de jeunes trainent dans les rue à la recherche d’un mauvais coup, ou sont affalés sur des canapés, sa gavant de télé-poubelle et de pizzas surgelées, le patronage est, pour nous une boussole, un phare dans le brouillard, le havre où l’on recharge les accus.

Le patronage, ce sont de multiples activités spirituelles et intellectuelles, sportives et ludiques, artistiques et cinématographiques, d’apprentissage, de partage, qui toutes tendent vers le même but : nous révéler nos racines (chrétiennes), nos qualités (humaines), nos dons et nos talents et nous apprendre à les cultiver. Et tout ça dans la bonne humeur, le respect mutuel et la camaraderie fraternelle. Car le patronage est un endroit privilégié, mais ouvert à tous : ceux qui voient le ciel et ceux qui le cherchent.

Pour en revenir au proverbe cité plus haut, le patronage est un doigt qui montre le bon chemin. Ne regardez pas le doigt, regardez le chemin. Et que celui qui n’a jamais prêché pour sa paroisse me jette la première pierre. Sur cette pierre, nous bâtirons d’autres patros.

J’espère que c’est ce que vous retiendrez de ce film et qu’à la fin vous vous direz : « Ici on a l’air de bien s’amuser, je reviendrai … »

Christophe Multeau

PS/ Retrouvez la video de la paroisse sur notre site internet !