Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > La grandeur d’être petit

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

La grandeur d’être petit

Une nouvelle fois, on pourrait accuser l’Église de jouer avec les mots, de jongler avec les paradoxes avec des formules chocs. Mais Jésus ne s’amuse pas avec nous, nous qui parfois, en revanche, pouvons nous montrer bien légers envers lui.

L’année de la miséricorde se termine et l’évangile d’aujourd’hui nous fait contempler la belle figure de Zachée. Oui, vous avez bien lu, il nous faut contempler Zachée. Non pas Zachée le malhonnête, le collecteur d’impôts, mais Zachée, que le Seigneur a fait descendre de son arbre, de toutes ses prétentions, le converti, Zachée, le petit de taille, qui se fait encore plus petit par le cœur.

Zachée, comme beaucoup d’entre nous, a essayé de remplir son cœur, sa vie, de l’argent, croyant pouvoir ainsi trouver le bonheur en acquérant tout ce qu’il souhaitait. Mais malgré tout cela, il ne trouve pas le bonheur, qu’il ne cesse pourtant pas de rechercher. Quel drame ! Il semble tout avoir et manque pourtant de l’essentiel. Et il en souffre. Parce que le cœur humain a davantage soif d’amour que de consolations matérielles. Mais Zachée accepte de reconnaître cette soif intérieure et intense de Dieu. En, rencontrant Jésus, tout bascule, vers le bonheur. « Aujourd’hui le salut est arrivé pour cette maison ! » Ce salut, ce bonheur Dieu veut bien sûr le déverser également au plus intime de nos âmes.

Aujourd’hui, nous voulons rendre grâce au Seigneur pour notre beau pèlerinage à Rome. Comme je vous l’avais promis, je vous assure que nous ne vous avons pas oublié durant cette démarche jubilaire : le passage de plusieurs portes saintes, Genazzano, le sanctuaire de la mère du Bon Conseil, la marche sur la via Apia antica, la messe émouvante sur le tombeau de saint Jean Paul II, la messe sur le tombeau de saint Sébastien dans les catacombes, saint Jean de Latran, le scala sancta et la rénovation émouvante de notre baptême dans le baptistère, sainte Croix de Jérusalem, sainte Marie Majeure, sainte Praxède, la Trinité des Monts, l’église saint Ignace, la soirée de réconciliation en l’église saint Nicolas des Lorrains … et tant d’autres souvenirs.

Que ce pèlerinage redonne à notre vie chrétienne une nouvelle vitalité.

Le Seigneur est si bon, Il nous aime tellement !

Chantons ensemble avec le psaume de ce dimanche :

Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ;
la bonté du Seigneur est pour tous, sa tendresse, pour toutes ses œuvres.

Père Franck Zeuschner, sv