Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > La douce conviction d’être un pauvre pécheur

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

La douce conviction d’être un pauvre pécheur

Si le Seigneur le veut bien, ce dimanche à l’heure où la messe sera célébrée en notre paroisse, je viendrais de célébrer la messe avec les pèlerins de Notre Dame du Bon Conseil à la Basilique saint Pierre de Rome sur le tombeau du saint Pape Jean-Paul II que nous célébrons ce 22 octobre.

En accompagnant quelques brebis du troupeau de la paroisse, je suis conscient d’être un privilégié. Comme je voudrais que toute la paroisse puisse être ici présente ! Mais je peux vous assurer que vous êtes tous et toutes présents dans mon cœur et dans nos prières durant tout ce court pèlerinage. En ce jubilé de la miséricorde, nous demandons au Seigneur, à Notre Dame, et à tous les saints et saintes de l’Église, pour nous-mêmes et pour vous tous, de nous laisser envahir par l’amour miséricordieux du Seigneur.

L’évangile de ce dimanche une nouvelle fois tombe bien à propos. Il nous permet de regarder le cœur humain … avec le regard de Dieu. Et Dieu ne regarde pas comme les hommes, selon les apparences, mais avec le cœur.

Ceux qui se croient justes, impeccables, qui sont satisfaits d’eux sont bien dans l’erreur, c’est d’ailleurs bien à eux que Jésus s’adresse dans cette parabole « certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres. »

Une nouvelle fois, en cette belle année sainte de la miséricorde, nous sommes invités à déposer les armes de notre orgueil, pour pouvoir aller beaucoup plus loin d’ailleurs. Reconnaissons que nous ne sommes rien sans le Seigneur, sans Lui, nous ne pouvons rien faire et nos vies tombent en ruine. Avec Lui en revanche, rien n’est impossible. Gardons en nos cœurs cette belle et douce conviction d’être des pécheurs pardonnés par la miséricorde sans limite du Seigneur.

Père Franck Zeuschner, sv