Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > Esclaves ou fils de Dieu ?

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

Esclaves ou fils de Dieu ?

Cette question peut surprendre. Mais de temps en temps, n’est-il pas bon de réfléchir au sens de notre vie sur la terre ? Certains se posent peut-être trop de questions, mais d’autres s’en posent trop peu, voire jamais. Que faisons-nous sur cette terre ? Cette interrogation profonde peut revenir cruellement lorsque nous traversons une grosse épreuve dans notre vie. Soit notre vie est stupide, inepte et scandaleuse, soit elle a un sens.

La première lecture de ce dimanche donne la parole à Job. Ce personnage mystérieux de l’Ancien Testament, juste devant Dieu, va pourtant être atteint par le mal qui va tout lui prendre, sa famille, sa richesse, sa santé, tout, sauf sa vie. Le passage que nous entendons est un cri de découragement de l’humanité face au mal qui l’agresse de toute part. Ce mal aurait-il le dernier mot et ne serions-nous pas des esclaves condamnés par je ne sais qui à une vie de corvée sur cette terre en attendant de sombrer dans le néant ? Il est bon de se poser la question et il est surtout indispensable de nous tourner vers le Christ qui seul nous apporte la lumière.

Jésus ne nous apporte pas d’arguments intellectuels, il se donne lui-même à nous, c’est sa réponse ; réponse mystérieuse certes puisque ce mal il va l’étreindre et le vaincre par sa mort sur la croix et sa résurrection d’entre les morts, mais seule réponse crédible au drame de la vie. L’évangile nous montre Jésus qui passe son temps à faire le bien, à guérir les malades, à chasser les esprits mauvais. Mais ne nous y trompons pas, le Christ n’est pas un guérisseur, un thaumaturge, il est le Sauveur du monde. Ces miracles, si prodigieux soient-ils, veulent nous montrer à quel point notre Dieu est amour, riche en miséricorde. « Il guérit les cœurs brisés et soigne leurs blessures » chante le psaume de ce dimanche. Croyons-nous vraiment que le Christ vient nous sauver en vérité ?

Ce dimanche, nous sommes heureux d’accompagner de notre prière et de notre amitié ces enfants et jeunes qui désirent devenir enfants de Dieu par le baptême. Que leur démarche nous aide à ne jamais oublier que Jésus est la seule vraie lumière de nos vies.

Père Franck Zeuschner, sv.