Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > Contempler le Christ

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

Contempler le Christ

Quel épisode troublant que celui de la Transfiguration qui nous est rappelé aujourd’hui, comme chaque deuxième dimanche de Carême d’ailleurs !
Jésus va entraîner trois de ses apôtres, Pierre, Jacques et Jean, les mêmes dont il demandera la présence pour son agonie au jardin des oliviers, dans une contemplation de gloire. Quelle aventure ! Jésus est transfiguré, c’est à dire que tout en restant lui même, il semble devenir tout autre, quel mystère ! N’est-ce pas le mystère de l’identité même de Jésus qu’il a voulu leur révéler, leur manifester en ce jour unique ?

C’est sa relation unique avec son Père que les apôtres découvrent, contemplent. Jésus ne s’est pas contenté de prendre les apparences d’un être humain, de se « déguiser en homme » il est vraiment devenu l’un de nous tout en restant la deuxième personne de la Trinité. Ne cherchons pas à tout comprendre mais bien à contempler et à aimer davantage.

La réaction de Pierre est émouvante. Il ne veut plus partir, il souhaiterait que le temps s’arrête et rester ainsi toujours à contempler le bonheur de Dieu qui est relation d’amour. C’est vraiment le ciel sur la terre. Aujourd’hui pourtant il va devoir redescendre avec le Christ et affronter les épreuves qui vont arriver. Jésus leur a offert cette vision de gloire non pas pour qu’ils s’endorment, mais bien au contraire qu’ils soient vigilants.

Le Carême, qui est aussi un extrait, un résumé de notre vie sur la terre, est une invitation à répondre à l’invitation du Christ de nous mettre à sa suite. Et si nous prenions le temps de Le contempler un peu plus. Chaque jeudi de Carême, de 20h30 à 21h30, la paroisse propose un moment, pas très long, pour se poser devant le Seigneur. Je conçois que cet horaire ne convienne pas à tout le monde, mais la prière n’est pas un luxe pour nous chrétiens, elle est un besoin. Vous connaissez la phrase du saint curé d’Ars disant que « La prière est la respiration de notre âme ». Alors n’oublions pas de faire respirer notre âme au risque de suffoquer. Certes, nous pouvons prier seuls, nous retirer au plus secret de notre chambre, de nous-même, mais la prière communautaire est un précieux soutien.

Tous ensemble, continuons notre marche vers Pâques.

Père Franck Zeuschner, sv