Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > COMPRENDRE LA LITURGIE

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

COMPRENDRE LA LITURGIE


Une petite équipe de jeunes professionnels de la paroisse s’est mise à rédiger des petites fiches pour vous aider à mieux comprendre la liturgie. Voici le début de ce travail dont je remercie les auteurs.

Père Dominique Chéreau, sv

L’année liturgique

L’année liturgique commence le 1er dimanche de l’Avent, c’est-à-dire le 4ème dimanche avant Noël, et se termine le samedi suivant la solennité du Christ Roi de l’Univers.

L’année liturgique est rythmée par des temps qui s’articulent autour de deux grandes solennités : Noël (toujours le 25 Décembre) et Pâques dont la date varie chaque année.

Précédant Noël : le temps de l’Avent qui vient d’un mot latin signifiant avènement, célèbre le triple avènement du Seigneur : sa naissance à Bethléem dans le passé, sa venue aujourd’hui dans les cœurs par la grâce, et son retour glorieux à la fin des temps.

Le temps de Noël, qui dure jusqu’au Baptême du Seigneur le dimanche d’après le 6 Janvier, nous permet de poursuivre notre action de grâce pour le triple avènement du Seigneur tel que nous l’avons célébré pendant le temps de Noël.

Avant la grande solennité de Pâques, le Carême, qui commence le mercredi des cendres, dure 40 jours (c’est la signification du mot) en souvenir des 40 jours de Jésus au désert où il jeûna. C’est un temps de conversion (terme provenant d’un mot latin signifiant retournement, changement de direction). Il repose sur la prière, la pénitence et le partage. La pénitence n’est pas une fin en soi, mais la recherche d’une plus grande disponibilité intérieure.

Le temps pascal s’étend au long des sept semaines suivant la grande fête de la Résurrection de Notre Seigneur qui se termine par la solennité de la Pentecôte où nous célébrons le don du Saint-Esprit aux apôtres, et d’une certaine façon la naissance de l’Eglise.

Entre le temps de Noël et le début du Carême, puis entre la fin du temps pascal et le début du temps de l’Avent, c’est le temps ordinaire. Attention ordinaire ne signifie pas que c’est un temps où rien ne se passe, mais que c’est le temps de l’Eglise, on pourrait dire le temps de la vie de tous les jours, celui au cours duquel nous vivons de l’Amour du Seigneur, nourris des enseignements que nous donne l’Eglise par les célébrations autour de Noël et de Pâques avec la grâce de l’Esprit-Saint.