Privé
Accueil > Vie de la paroisse > Éditorial > 6ème DIMANCHE DE PÂQUES

Adresse postale :
Paroisse NDBC, 140 rue
de Clignancourt
75018 PARIS

Téléphone :
01 46 06 35 41

Courriel :
contact@notredame
dubonconseil.fr

- La paroisse
- Les horaires
- La communauté
- Histoire
- Contactez-nous

6ème DIMANCHE DE PÂQUES

Jésus qui va partir vers le Père à l’approche de son ascension : c’est dans cette direction que Saint Jean oriente notre regard en nous faisant partager sa contemplation :
« Elle m’emporta, dit-il, elle m’emporta en esprit sur une montagne grande et haute et me montra la ville sainte, la Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de Dieu, rayonnante de la Gloire de Dieu. Son éclat est celui d’une pierre précieuse. »
Le Royaume de Dieu… N’est-ce pas la demeure éternelle de Jésus et le but de notre pèlerinage terrestre ? Réjouissons-nous donc car le Seigneur nous y prépare.
La muraille de cette ville repose sur douze lits de pierre qui portent les noms des douze apôtres de l’Agneau :
Ici bas déjà le royaume a pour fondation le successeur de Pierre assisté des évêques et des prêtres… roc de fondation solidement posé par Jésus. En bâtissant sur ce roc, l’édifice de notre vie est donc assuré de tenir envers et contre tout selon la loi de charité. Et la suite va de soi !
« Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole et mon Père l’aimera. »
Aimer et être aimé… être aimé par l’amour créateur et recréateur qui nous construit sans cesse, puis aimer à la manière de Jésus en faisant toujours ce qui plaît au Père.
Alors, le Père et Moi, dit Jésus, nous viendrons à lui et nous nous ferons chez lui notre demeure.
Nous y voila, dans la Royaume, dans la communion habituelle d’amour divin et ce n’est qu’un commencement car le Protecteur, l’Esprit Saint que le Père vous enverra grâce au Don de son Fils, se chargera de nous enseigner toutes choses : il nous rappellera tout ce que Jésus a dit…
Les apôtres avaient certes entendu les catéchèses quotidiennes de Jésus durant trois années… Mais ces connaissances n’étaient guère plus vivantes en eux que dans la mémoire d’un ordinateur. Notre connaissance du Christ et de sa parole, est-elle notablement meilleure que celle des douze ?
Pour activer cette mémoire et la rendre opérationnelle, il faudra que les apôtres accueillent, et que nous-mêmes puissions accueillir pleinement l’amour substantiel du Père et du Fils, l’Esprit Saint, afin que celui-ci rende toutes choses nouvelles, c’est à dire vivantes dans la lumière éternelle.
C’est la certitude que le Seigneur met en nous sa lumière et sa force pour construire avec Lui son Royaume.

Père André MORET, sv

PDF - 666.3 ko
Feuille d’information paroissiale du 09/05/2010